Née en 1991 à Albi
Vit et travaille à Montreuil

Diplômée en 2016 de l’ENSAPC, Zoé Philibert écrit des textes qu’elle publie sur son site internet et dans des éditions bricolées. Elle fabrique aussi affiches et performances et réalise depuis 2016 une web-série : WAFA. La danse et la pratique du mouvement lui sont rapidement apparues comme le prolongement évident des poésies action. À travers la partition, le statement, la punchline, elle cherche des formes d’écriture qui font faire. Elle récidive les expériences de groupe dans l’ensemble de ses projets, que ce soit avec les interprètes avec qui elle travaille, qui composent au fil des projets une véritable bande, dans des projets collaboratifs ou encore par le biais des revues auquel elle porte un intérêt actif. Depuis 2015, elle a rejoint le comité de rédaction de la revue Nioques et a sorti en 2016 le premier numéro de la revue Remugle. Elle est membre de l’association de jeunes artistes Souplesse, et crée en 2017 avec Théo Hillion et Zoé Pautet la compagnie la Verbe. En 2018, elle travaille au projet Chaulapin qui s’articule autour de la scène rap francophone actuelle et pour lequel elle est soutenue par le dispositif Création en cours des ateliers Médicis.

A venir :
63ème Salon de Montrouge, du 28 avril au 23 mai,
Fanzine Festival!, La parole errante, Montreuil, 19 et 20 mai 2018

Contact : zoephilibert81@gmail.com

http://zoephilibert.fr/files/gimgs/th-20_33425635_10215145996621633_877697715356565504_n.jpg